Le photojournalisme: transformer la réalité en oeuvre d’art.

       On considère généralement que le photojournalisme est né dans la deuxième moitié des années 1910 grâce à des gens comme Viktor Bulla, un photographe russe ayant notamment photographié la Révolution d’Octobre de 1917. Néanmoins, cette pratique prend véritablement son essor lors de la guerre d’Espagne grâce à un cliché de Robert Capa qui a fait la une de nombreuses revues et qui est aujourd’hui mondialement connu: Mort d’un soldat républicain (1936).

       Le photojournalisme avait alors quasiment pour une unique vocation d’informer le monde des grands évènements en cours. Il y avait évidemment chez certains photographes un soucis esthétique mais celui-ci était bien souvent relégué au second plan. Mais depuis les années 30, le photojournalisme a évolué et, peu à peu, un soin plus important a été accordé à l’esthétique et à la construction de l’image photographique. Si bien qu’aujourd’hui certains critiques et historiens de l’art n’hésitent plus à déclarer que le photojournalisme est entièrement entré dans le domaine de l’art contemporain. Ainsi, même si le photojournalisme garde sa fonction première de documenter et d’informer, l’esthétique a gagné du terrain.

        Si j’ai décidé de vous parlez du photojournalisme c’est parce que c’est une pratique qui m’intéresse au plus haut point (de sa naissance à aujourd’hui). Je suis admirative du travail de ses reporters qui parviennent à créer des images magnifiques, des chefs d’œuvres, qui ne se contentent pas d’être beaux mais qui sont aussi plein de sens et transmettent des messages. Parmi les photojournalistes que je préfère, il y en a deux que j’aime particulièrement: Steve McCurry et Jim Richardson. Voici quelques-unes de leurs photographies:

[Pour en voir plus: http://stevemccurry.com/ et http://www.jimrichardsonphotography.com ]

Publicités

2 réflexions sur “Le photojournalisme: transformer la réalité en oeuvre d’art.

  1. Pingback: La Photographie de Paysage: du document à l’oeuvre d’art | Arts & Cie

  2. Pingback: La Photographie de mise en scène: un simulacre originel | Arts & Cie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s