Quand la photographie s’empare du diorama

       En ce moment, dans le cadre de mes études, je fais des recherches sur une pratique photographique assez singulière qui n’a pas encore vraiment de nom « officiel » et que j’appellerais donc assez simplement « la photographie de diorama ». Tout d’abord, mettons les choses au point, un diorama est une sorte de maquette, un genre de reconstitution en 3 dimensions. Si ce terme est assez peu utilisé en France, il l’est beaucoup plus dans les pays anglophones où les dioramas sont très fréquemment utilisés au sein de musées, notamment pour montrer la façon de vivre d’anciennes civilisations.

       Depuis quelques décennies, certains photographes qui préfèrent travailler en studio, construisent leur propre diorama (à échelle plus ou moins grande) pour ensuite les photographier. Pour ces artistes, même si l’élaboration d’un diorama peut mettre des mois, l’œuvre finale est pourtant bien la photographie, certains d’entre eux détruisent d’ailleurs leur diorama après l’avoir pris en photo. Cette pratique permet aux artistes de créer des mondes imaginaires et d’interroger notre rapport au réel. En réalisant des mises en scène, ils peuvent aussi adopter un regard critique à l’égard de notre société.

      Cette pratique a principalement commencé dans les années 1980 avec des photographes tels que James Casebere et Thomas Demand. Depuis, d’autres artistes ont pratiqué un art similaire. C’est notamment le cas de Lori Nix, Graeme Webb ou encore Frank Kunert, je vous laisse découvrir leurs photographies:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s