A triple tour: une cinquantaine d’oeuvres de la collection Pinault s’exposent à la Conciergerie

       Le 21 octobre dernier avait lieu l’ouverture de l’exposition A Triple Tour à Paris, à la Conciergerie. Ce lieu historique accueillera donc jusqu’au 6 janvier 2014 une partie de la collection d’art contemporain de François Pinault qui n’est autre que le collectionneur français d’art contemporain le plus influent et le plus important du moment. Les œuvres exposées sont pour la majorité des inédites, c’est-à-dire des œuvres jamais exposées au public. Et, en plus, les artistes exposés sont de véritables « stars » de l’art contemporain avec, par exemple, Damien Hirst, Bill Viola, Michelangelo Pistoletto, Ahmed Alsoudani, Boris Mikhaïlov ou encore Sun Yuan et Peng Yu.

       A Triple Tour a pour thème l’enfermement, le choix de la Conciergerie, ancien lieu de détention, comme lieu d’exposition prend donc ici tout son sens. Elle s’articule en deux parties avec d’abord la thématique des grands bouleversements qui touchent le monde, et ensuite celle des angoisses individuelles.

Le parcours commence avec La Gabbia (la Cage), une installation de miroirs de Pistoletto qui donne aux visiteurs l’impression d’être enfermé et donne ainsi le ton de l’exposition. Ensuite, parmi les œuvres présentées dans la première partie, l’installation vidéo de Bill Viola et les imposantes peintures de Ahmed Alsoudani sont certainement celles qui m’ont le plus marqué. En effet, l’installation de Viola nommée Hall of whispers parvient véritablement a créer une impression d’enfermement dérangeante qui nous pousse à ne pas s’éterniser dans la salle. Les quatre peintures de Alsoudani m’ont quant à elle bluffé par leur beauté et leur violence contenue.

La seconde partie de l’exposition s’ouvre avec une installation de Sun Yuan et Peng Yu, Old Persons Home, aussi impressionnante que troublante et criante de sens. Celle-ci est à taille humaine et est constituée de plusieurs mannequins de cire très réalistes représentant des personnes âgées placées dans des fauteuils roulants mobiles. Ces « vieilles personnes » qui donnent son titre à l’œuvre semblent être endormies voire mortes, et leurs habits montrent qu’elles ont été des gens importants allant du chef religieux à l’homme politique en passant par le général de guerre. Cela montre que peu importe la valeur que l’on donne aux gens ou l’importance de leur statut, ce ne sont que des humains qui un jour vieilliront et seront oubliés. Après cela, le parcours continue avec plusieurs œuvres de qualité dont la plus marquante, à mon sens, est celle de Maria Marshall: Don’t let the T-Rex get the children. Je préfère ne pas dévoiler le sujet de cette courte vidéo afin de laisser la « surprise » qui a pour moi été un choc et qui m’a vraiment beaucoup troublé.

       En conclusion, je recommande cette exposition qui n’est pas parfaite mais qui a au moins le mérite de permettre de voir plusieurs œuvres de grands noms de l’art contemporain et ce à moindre frais, sachant que l’exposition est gratuite pour les moins de 25 ans et à 8,50€ en plein tarif.

Publicités

Une réflexion sur “A triple tour: une cinquantaine d’oeuvres de la collection Pinault s’exposent à la Conciergerie

  1. Pingback: David Walsh créé son "Théâtre du Monde" à la Maison Rouge | Arts & Cie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s