A la découverte de Aneta Ivanova

      Après quelques semaines d’absence, me voici de retour en cette Journée de la Femme avec un nouvel article « A la découverte de » aujourd’hui consacré à la photographe Aneta Ivanova.

      Aneta Ivanova est une jeune photographe bulgare qui pratique cet art depuis son adolescence en s’inspirant à la fois des Beaux-Arts et de la photographie de mode. Elle réalise principalement des autoportraits, parfois en couleurs, mais plus généralement en noir et blanc. Ses images sont toutes empreintes d’onirisme et d’une douce sensualité dû à sa technique de prédilection: la double exposition. Cette technique consiste en fait à superposer deux images pour en faire une unique photographie. Aneta Ivanova aime particulièrement mêler ses autoportraits à des paysages qu’elle insère bien souvent au sein même du corps photographié. Le corps, qui est généralement vu à hauteur du buste, est alors transformé, rempli par ce qui peut être des nuages, la mer ou encore la ville; et tout cela invite à l’introspection et laisse entrevoir la sensibilité de l’artiste, que l’on devine à l’image de ses photographies, pleine de douceur.

[Les images présentes dans l’article proviennent du site de l’artiste: http://anetaivanova.com/ ]

Publicités

A la découverte de Alexander Khokhlov

     Alexander Khokhlov, voilà un nom qui pourrait vous dire quelque chose. En effet, depuis quelques mois sa série de photographies intitulée « Art of Face » circule beaucoup sur internet et ébahie la plupart des gens qui prennent le temps d’y jeter un coup œil !

  Alexander Khokhlov est un jeune photographe russe ayant commencé sa carrière récemment, en 2007. Actuellement, il réalise principalement des portraits ainsi que des photographies de mode. Avec la volonté d’instiller de l’originalité dans ses œuvres et de sublimer ses modèles, il a créé, en collaboration avec Valeriya Kutsan (maquilleuse) et Veronica Ershova (pour retoucher les photos), la série « Art of Face » qui compte quatre sous-ensembles de séries photographiques: « 2D or not 2D », « Weird Beauty series », « Angry Beards » et « Milk Chocolate ».

     Cette série de portraits centrés sur le visage met en scène des modèles, souvent féminins, transformés par le maquillage en véritables œuvres d’art qui semblent être en 2 dimensions. Ce travail est fortement marqué par la culture artistique et populaire du photographe qui fait aussi bien référence au Pop Art qu’à De Vinci ou encore à Mickey Mouse.

[ Je n’ai mis ici qu’une petite partie des œuvres de cette série, le reste de ce travail est à retrouver sur le site d’Alexander Khokhlov où d’autres jolies choses vous attendent: http://www.alexanderkhokhlov.com/ ]

A la découverte de Eugenio Recuenco

      Cette semaine, je vous propose une plongée dans l’univers d’un photographe contemporain de talent: Eugenio Recuenco.

      Eugenio Recuenco est un photographe espagnol né en 1968. Ayant d’abord étudié les arts graphiques, il s’est pourtant adonné très vite à la photographie. Il est aujourd’hui principalement connu pour ses photographies de mode et ses images publicitaires, régulièrement publiées dans de prestigieux magazines comme Vogue, mais sa pratique photographique ne peut être cantonnée à cela tant elle est originale et marquée par l’imaginaire débordant de Recuenco.

      Dans tous les cas, cet artiste réalise des photographies majestueuses, souvent oniriques et tenant du merveilleux, en puisant son inspiration à la fois dans l’Histoire de l’Art (ainsi beaucoup considèrent que la lumière en clair-obscur de ses images est influencée par l’œuvre de Goya et de El Greco) et la littérature, notamment celle des contes.

[Pour plus d’images, allez sur le site du photographe http://www.eugeniorecuenco.com/ d’où proviennent les reproductions présentes dans l’article]